Kinshasa - RDC
20 Fév 2017
Nous suivre sur

A l’occasion de la Journée mondiale de la vie consacrée, le pape François a appelé les consacrés à « dépasser la tentation de survie » ; c’était au cours de la messe qu’il a présidée le jeudi soir, 02 février 2017 dans la basilique Saint-Pierre.

Dans son homélie, centrée sur la prophétie du vieillard Syméon qui accueille l’Enfant Jésus à l’entrée du Temple, le reconnaissant comme le Messie, le pape a livré une belle méditation articulant héritage, désir spirituel et vocation prophétique, mais mettant aussi en garde les consacrés contre « la tentation de la survie ».

Selon le Pape François,  « l’attitude de survie nous fait devenir réactionnaires, peureux ; elle nous enferme lentement et silencieusement dans nos maisons et dans nos schémas, a-t-il souligné. La psychologie de la survie ôte la force à nos charismes parce qu’elle nous conduit à les “domestiquer”, à les ramener “à portée de main” mais en les privant de cette force créatrice qu’ils ont inaugurée. »

« La tentation de la survie nous fait oublier la grâce, elle fait de nous des professionnels du sacré mais non des pères, des mères ou des frères de l’espérance que nous avons été appelés à prophétiser, a-t-il continué. Ce climat de survie endurcit le cœur de nos aînés en les privant de la capacité de rêver et, ainsi, stérilise la prophétie que les plus jeunes sont appelés à annoncer et à réaliser. »

Reconnaissant que la vie religieuse évolue aujourd’hui dans un contexte de « transformation multiculturelle » qui peut être déstabilisante, François a souligné combien il est important que « la personne consacrée soit insérée avec Jésus dans la vie, dans le cœur de ces grandes transformations », « non par une attitude défensive, non poussés par nos peurs, mais les mains à la charrue, en cherchant à faire croître le grain souvent semé au milieu de l’ivraie ».

Source Zenit.

M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba est mort à Bruxelles ce mercredi 1er février à Bruxelles.

Le peuple congolais se souviendra de son combat pour la démocratie et l'instauration de l'Etat

de droit en RD Congo.

 

 

 

La plénière de ce mercredi devait se pencher exclusivement sur la question de la gouvernance : le mode de désignation du premier ministre et le partage des responsabilités au niveau du gouvernement. Les délégués devaient également traiter de l’intituler des ministères.
Les chefs des délégations ont tour à tour exposé leurs propositions relatives à la représentation  des partis politiques au gouvernement de transition.

La séance a été suspendue quelques minutes pour permettre à l’opposition signataire d’harmoniser sa proposition avant de la porter à la plénière.

Les membres de l’opposition signataire qui sont au gouvernement ont promis de signer prochainement l’Accord du 31 décembre 2016.

La matinée de ce jeudi 26 janvier 2017 sera consacrée aux contacts entre composantes. A 14h, les chefs des délégations se retrouveront avec les évêques et à 16h ce sera la plénière sur la répartition des responsabilités, la question du premier ministre, ainsi que le chronogramme, notamment les chapitres 5 à 8. Les délégués pourront également aborder la question relative au fonctionnement interne des trois vice-présidents au sein du CNSA.

  1. C'est avec grande consternation que nous avons appris la triste nouvelle du décès de Monsieur Etienne TSHISEKEDI Wa MULUMBA, Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et Président du Conseil des Sages du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquis au changement, ce mercredi 1er février 2017, à l’Hôpital Sainte Elisabeth à Bruxelles en Belgique.
  2. Au nom de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et au mien propre, je présente mes condoléances les plus chrétiennes à Madame l'Epouse de feu Etienne TSHISEKEDI, à ses Enfants et à toute sa Famille biologique. En même temps je voudrais que ce message de condoléances parvienne à tous ceux et à toutes celles qui, de près ou de loin, sont affectés par ce décès.
  3. Ce décès est un coup dur pour le Peuple congolais tout entier qui pleure un Leader historique, défenseur de la démocratie en RD Congo, et en particulier pour tous ceux qui se dévouent pour l’avènement d’un Etat de droit dans notre pays. A vous tous, j'exprime ma proximité spirituelle et vous assure de mes prières pour le repos éternel de ce digne fils de la RD Congo dans la demeure de Dieu.
  4. Monsieur Etienne TSHISEKEDI incarne une bonne partie de l’histoire politique de notre pays en tant que figure emblématique de l’Opposition congolaise. Sa disparition laisse un vide politique en ce moment crucial de l’histoire de notre pays. Néanmoins son engagement et son implication personnelle dans la résolution de la crise politique actuelle dans notre pays à travers le dialogue en cours, sont à considérer comme un testament politique légué à tous les défenseurs de la démocratie.
  5. La CENCO exhorte tous les acteurs politiques et sociaux à honorer sa mémoire en considérant sa dernière volonté politique exprimée par l’agrément à l’Accord politique global et inclusif signé le 31 décembre 2016. Que la disparation de cette icône de la politique soit pour les uns et les autres, une occasion et un leit motiv pour faire aboutir cet Accord politique.
  6. Au-delà du chagrin, que  tout ce qui dans la vie et le combat de ce grand homme et digne fils de la RD Congo s’appelle vertu puisse nous édifier et stimuler notre engagement citoyen pour un Congo nouveau, épris d’amour, de justice et de paix. Puisse le Seigneur, par l'intercession de la Sainte Vierge Marie, le prendre en grâce et faire briller sur lui, la lumière de la vie éternelle.

 Fait Kinshasa, le 02 février 2016

 +Mgr Marcel UTEMBI TAPA

    Archevêque de Kisangani / Président de la CENCO

Dans la plénière de ce jeudi 26 janvier 2017 les délégués ont revu la taille du gouvernement à la hausse ; il passe de 46 à 53. Ils ont augmenté 5 ministères et 2 vice-ministres.

La composition du gouvernement est acté par toutes les composantes : MP 18 ministres et 3 vice-ministres ; Rassemblement 13 ministres et 3 vice-ministres ; opposition signataire 8 ministres et 3 vice-ministres ; opposition républicaine 2 ministres et 1 vice-ministre ; société civile 2 ministres.

Au total 10 vice-ministres et 43 ministres. Les composantes sont toutes d’accord sur cette proposition.

La question relative au mode de désignation du premier ministre sera traitée d’abord en commission entre la MP et le Rassemblement. Il est aussi confié à cette commission les questions non encore évacuées concernant le chronogramme (V-VIII).

S’agissant du CNSA, les délégués ont analysé une note technique venant du Front dans laquelle il soulève la question de la hiérarchie au sein du CNSA. Pour les délégués, certaines questions relèvent du règlement intérieur. En l’absence du président, le bureau se réunit sous la responsabilité du doyen d’âge parmi les vice-présidents.

A titre de rappel, les 3 vice-présidences sont reparties de la manière suivante : la MP s’occupera de la Relation avec les institutions ; le Front du Processus électoral ; l’opposition signataire de la Mise en œuvre de l’Accord.

Ce vendredi 27 janvier 2017 la plénière est prévue à 14h et la grande plénière à 16h.

 

 

La plénière de ce jour devait traiter la question de la gouvernance ; malheureusement la commission n’est pas prête puisque les contacts entre les composantes politiques ne sont pas terminés. On note la présente des membres de l’opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 et qui n’ont pas signé l’Accord du 31 décembre 2016 ; il s’agit de SEM José Makila, vice-premier ministre et ministre des transports, SEM Jean-Lucien Bussa, ministre d’Etat et ministre du plan, SEM Azarias Ruberwa, ministre d’Etat chargé de la décentralisation.

Les évêques se sont retirés un moment pour voir comment envisager la suite. Deux constats se dégagent selon le président de séance : 1) il n’y a pas de volonté réelle de s’attaquer aux problèmes et d’aller vite ; 2) dans ce contexte, le présidium propose un calendrier pour la suite des travaux.

Les congolais souhaitent qu’on en termine vite et l’Eglise ne souhaite pas être discréditée vis-à-vis de la population, a déclaré le vice-président de la CENCO, SE Mgr Fridolin Ambongo.

Parmi les propositions avancées, l’on retiendra que ce mercredi 25 janvier 2016, les échanges bilatéraux vont se poursuivre le matin. A 16heures, plénière sur la gouvernance. Jeudi 26 janvier est réservé à la question du chronogramme ; les délégués se pencheront sur les questions non encore abordées. Vendredi 27 janvier la grande plénière sous format 16/16 pour l’adoption du compromis. Samedi 28 janvier signature de l’arrangement particulier.

Sous-catégories

Echos du saint siège
Société
IMAGE Bandundu : 174 enfants...
« Actuellement, au bout de trois mois, la Zone de Santé (ZS) de Kingandu a...
IMAGE RDC: Caritas Congo...
Le Projet d’extension /Appui à la scolarisation des Enfants et Adolescents...
IMAGE Diocèse de Boma : Le...
Une mission a été organisée récemment sur terrain pour le compte du projet...
ESPACE MEMBRE

NEWSLETTER
Soyez informer par e-mail
NOUS SUIVRE SUR
COORDONNEES

Avenue Monts Virunga, n° 59, Commune de la Gombe, BP 3258 Kinshasa / Gombe / RD Congo

Tél : 00243 (0)998 24 86 99
Email : cenco2009@yahoo.fr
http://www.cenco.cd

© CENCO 2016

Concu par IT-Connexion